FAQ ?

Ouvre d'INGA - Artiste

Mais non ! Le psychologue est un professionnel qui peut vous accompagner dans de nombreux moments de votre vie à la fois sous l'angle personnel et sous l'angle professionnel. Son champ d'action est vaste et dépasse largement celui de la maladie mentale. Rencontrer un psychologue peut aider à mieux se connaître et à surmonter les crises personnelles affectives ou professionnelles que tout un chacun est amené à rencontrer au cours de sa vie, avoir recours à ses service n'est donc jamais un signe de folie, mais bien plutôt l'indice d'une capacité à se faire aider dans les moments délicats qui est plutôt le signe d'une très bonne adaptation ;-)



Psychologue, psychothérapeute, psychiatre, psychanalyste, neuropsychologue, psychologue scolaire… comment s'y retrouver dans la jungle des "psy" ?
Les différences entre ces praticiens portent notamment sur leurs formations "de base", mais aussi sur leurs pratiques et outils. De ces différences découlent des différences tarifaires.

Le psychiatre est un médecin diplômé, spécialisé en psychiatrie. A ce titre, il traite la maladie mentale et est habilité à délivrer des ordonnances de médicaments, et ses consultations peuvent donner lieu à remboursement par la sécurité sociale. Parfois, il propose en plus une prestation de type psychothérapeutique qui consiste en un suivi durable visant à accompagner et soulager une souffrance psychique.

Le psychologue, dont le titre est reconnu et protégé par la loi, est titulaire d'un diplôme de niveau bac+5. Il s'intéresse au mode de fonctionnement en général, à la fois dans des contextes "normaux" ou dans des contextes de crise ou de souffrance. Il a recours aux tests psychologiques, qui constituent ses outils de prédilection, et lui permettent d'explorer et de décrire la personnalité et le fonctionnement intellectuel. Il peut également proposer une prestation de psychothérapeute, qui implique un suivi durable visant à accompagner et soulager une souffrance psychique. en tant que clinicien, c'est à dire s'attachant à comprendre et prendre en charge des consultants, il étudie les comportements et les mécanismes psychiques. Dans son analyse des situations, il prend notamment en compte les données liées au développement affectif, à la construction de la personnalité, et au contexte social et familial. Il peut réaliser des bilans psychologiques et prendre en charge les patients qui le consulte en entretiens individuels sur une ou plusieurs séances.

Le psychothérapeute exerce une profession dont les contours sont actuellement encore mal définis car les décrets d'application de la loi qui vise à définir ce champ ne sont pas parus. Cette notion implique l'idée de soulager, de soigner, elle peut donc être parfaitement complémentaire de l'activité d'un psychiatre ou d'un psychologue, ou encore d'une personne justifiant d'un apprentissage minimum, à la fois théorique et pratique, de la psychologie clinique. Malheureusement, certains thérapeutes utilisent ce titre sans avoir ces formations de base et on peut rencontrer des approches, méthodes et philosophies très variées qui peuvent parfois sembler fantaisistes.

Le psychanalyste est un thérapeute qui se réfère le plus souvent à la pensée de Freud ou à celle de ses successeurs. Il a recourt au divan pour favoriser chez ses patients une prise de parole qui doit, après une longue succession de séances (une psychanalyse dure souvent plusieurs années), déboucher sur un mieux être.

Le neuropsychologue appuie ses prestations sur une discipline scientifique et clinique qui étudie conjointement les structures du cerveau et leurs rapports avec les fonctions mentales supérieures. Il peut, par exemple, intervenir pour participer à un diagnostique, ou une réduction cognitive suite à un traumatisme crânien etc.

Le psychologue scolaire est un professeur titulaire d'une licence en psychologie et d'une formation complémentaire, il intervient dans le cadre de l'éducation nationale, notamment sur des problématiques d'orientation scolaire et étudiante.

Qu'est-ce qu'un bilan psychologique ?

Le bilan psychologique permet, par la passation de tests et la rencontre avec un psychologue, d'explorer et de décrire la personnalité et le fonctionnement intellectuel, il donne lieu à un compte-rendu écrit, et peut ensuite, éventuellement, déboucher sur une prise en charge psychologique. Le bilan psychologique peut permettre à des parents de comprendre plus précisément le fonctionnement intellectuel, la personnalité, et les ressources de leur enfant. cette connaissance et cette compréhension leur permettant de répondre au mieux, aux besoins psychologiques et éducatif de l'enfant, et de le guider utilement tout au long de son développement et de sa vie scolaire.

Le bilan psychologique peut être utile à l'adolescent pour affiner sa perception de lui-même,  définir et comprendre ses potentialités et envisager ensuite son orientation, en prenant appui sur une connaissance approfondie de son mode de fonctionnement.

Le bilan psychologique peut être utile à l'adulte, que ce soit pour aborder des périodes de crise, ou faire un point personnel ou professionnel. Il permet, par exemple, en se connaissant mieux, de mieux se positionner, que ce soit dans son couple, en tant qu'éducateur face à ses enfants (en découvrant quel parent il est et comment il peut influer sur la cellule familiale), ou dans toutes ses relations qu'elles soient personnelles ou professionnelles.

Enfin, en ce qui me concerne surtout, puisque c'est là un sujet qui m'est cher, le bilan psychologique est le seul moyen fiable, de discerner la précocité intellectuelle chez un enfant, ou le haut potentiel intellectuel chez un adulte. Il permet d'explorer votre intelligence ou celle de votre enfant, à la fois de manière quantitative par le biais d'un test de QI, et de manière qualitative et dynamique, en envisageant, à travers notamment les tests de personnalité, quels modes de fonctionnement sont à l'oeuvre, comment se mobilise l'intellect, et quel est le contexte  de personnalité, d'où, de rapport aux autres et au monde, dans lequel le fonctionnement intellectuel de la personne testée s'insère.

Pourquoi faut-il passer des tests quand on soupçonne une précocité intellectuelle?
La définition de la précocité intellectuelle s'appuie sur une donnée quantitative partagée par les psychologues dans le monde entier ; le QI . Ce n'est qu'en passant un test de QI auprès d'un professionnel expérimenté qu'on peut obtenir ce chiffrage et son interprétation. Attention cependant, le chiffre du QI seul ne suffit pas à diagnostiquer le surdouement ou la précocité intellectuelle, il appartient au psychologue chevronné de prendre également en compte des données d'observation et des tests de personnalité pour bien cerner le mode de fonctionnement de la personne testée.

Pourquoi effectuer des tests de personnalité quand on veut "juste savoir si quelqu'un est surdoué?"
La précocité intellectuelle de l'enfant est une disposition intellectuelle dont l'exploration n'a de sens que dans le contexte global de l'individu. Il faut savoir qu'un enfant intellectuellement précoce, outre ses capacités intellectuelles hors paires, présente, du fait de sa dissynchronie, une approche psychologique très particulière. Cette approche psychologique spécifique, est de nature à influer fortement sur la réalisation de son potentiel d'une part, mais surtout, au quotidien, sur son mode d'interactions avec les autres, et sur l'image qu'il a de lui même et du monde. Ces dispositions sont donc à explorer de concert, car ce n'est que dans leur interaction même qu'on peut envisager de comprendre le fonctionnement général d'un individu ; deux êtres ayant le même QI peuvent être extrêmement différents, même dans l'expression de leur potentiel et de leur intelligence.

Pourquoi passer des tests chez un psychologue alors qu'on peut en trouver gratuitement sur internet?
Les tests sont les outils privilégiés du psychologue, et le psychologue est un professionnel qualifié, dont le titre est défini par la loi. Les tests qui sont utilisés par les psychologues sont du matériel professionnel qui n'est disponible que sur présentation de son titre, auprès d'éditeurs spécialisés. Ils font régulièrement l'objet de mises au points théoriques et statistiques poussées et impliquent, pour être correctement interprétés, à la fois une formation, une connaissance précise de "l'outil", et une capacité à percevoir, à prendre en compte, et à intégrer à l'interprétation des résultats, des données cliniques et contextuelles. En effet, outre la qualité du test en lui-même, et au delà du "geste technique" que constitue la passation, c'est la qualité de l'interprétation des résultats et de sa restitution, sous la forme d'un compte rendu écrit, personnalisé, et précis, qui fait la pertinence et la valeur du travail du psychologue dans ce domaine.

En outre, une fois posé le résultat du bilan psychologique, le psychologue sera en mesure de vous conseiller éventuellement un suivi ou une prise en charge adaptés aux éléments mis en avant par les résultats aux tests. Ainsi par exemple, dans le cas souvent problématique au quotidien des enfants surdoués, c'est à partir des éléments de bilan psychologique (comprenant des tests d'intelligence et de personnalité), qu'une prise en compte de la problématique de l'individu dans sa spécificité pourra être mise en place.